Arrivée / premiers jours

J’ai rencontré la Russie en France. Premières impressions de Russie : l’avion, affrété par Aeroflot, accueilli par deux stewards Olga et Sergueï, les deux arborent des coupes soviétiques typiques, mulet pour Sergueï, frange ciselé pour Olga. Je pars bel et bien pour la Russie, je suis rassuré.

Arrivée à Pulkovo le aux alentours de 17h, accueilli par une étudiante Russe qui nous accompagnera pour nos démarches administratives. Je m’avance pour lui faire une bise, elle détourne le mouvement en hug, je suis bien en Russie… Ici pas de bises, une poignée de main viril aux hommes, un hochement de tête aux filles, un hug pour les plus intimes. On s’y fera.

Traversée de la ville en métro, avec sur le dos, un sac de randonné, un sac de trek et une valise à trainer. On a connu plus facile mais la Russie ca se mérite. Arrivée à l’obchejitie, le dortoir, on commence les démarches administratives, en russe s’il vous plait, heureusement Marina, notre tutrice nous fait la traduction quand nécessaire.

A peine installé on se voit proposer un promenade au bord de la Néva pour voir l’ouverture successive des ponts, une bonne mise en bouche de l’atmosphère Petersbourgeoise. On part alors une dizaine

L’ouverture se fait sur un air de Tchaikovsky évidemment, diffusé sur des enceintes municipales.

IMG_1612

Le pont Dvortsoviy

 

On poursuit ensuite la promenade en se dirigeant vers l’Ermitage et Nevsky Propekt.

IMG_1620.jpg

Le plafond de l’Arche du General Staff

 

Sur la place de l’Ermitage des Lada tunées et sur lesquelles sont montés des caissons de basse, diffusent de la techno pour une dizaine de danseurs invétérés. Le contraste est amusant. Je commence seulement alors à réaliser, la Russie, Saint-Petersbourg, tout ces lieux dont j’avais pu entendre parler, lire, rêver.

Le 1er septembre c’est la rentrée russe, tout une tradition, en primaire on offre des fleurs et des chocolats. Nous on est conviés à la forteresse Pierre et Paul pour la cérémonie de rentrée de l’université présidentielle. On est accueillis par du Tchaikovsky mais cette fois remixé en techno/pop, c’est pas conseillé à toutes les oreilles.  Parade militaire, orchestre militaire et coup de canon, il reste des efforts à faire pour se défaire des clichés… Mais les étudiants sont choyés.

IMG_1632 2.jpg







Retrouvez Gabriel Roch sur Carnets de Nuits Blanches

Article original : Cliquer Ici

<

p class= »wpematico_credit »>Powered by WPeMatico

Laisser un commentaire