Léna (Tampere) – Arrivée à Tampere

Hellooo!

Aujourd’hui ( = Tänään en finnois, je vais vous glisser des petits mots de temps en temps), je reviens pour vous parler de mon arrivée à Tampere, la troisième ville de Finlande en taille mais élue ville préférée des étudiants et des finlandais en général, la « Manchester du Nord » comme on la surnomme. Cette ville a beaucoup à offrir, alors je vous emmène avec moi pour y faire un tour!
C’est vrai que mon premier article portait sur mon voyage à Tallinn en Estonie, avant même d’avoir posé les bases de mon arrivée à Tampere. Mon voyage à Tallinn était encore suffisamment frais dans ma mémoire et j’ai voulu en profiter pour donner un maximum de détails.
Alors pour commencer, Tampere se trouve en Finlande (oui, bon début Léna), au milieu du pays (habitable j’entends), la moitié de la Finlande se trouvant au dessus du cercle polaire. Ci-dessous, une petite carte Google Maps si l’envie vous prend de vous promener un peu en Finlande. Tampere est à deux heures de trajet de la capital Helsinki, très bien desservie par bus ou par train. C’est donc assez facile de partir en voyage depuis l’aéroport d’Helsinki-Vantaa (même si Tampere a son propre aéroport), tout en profitant de la qualité de vie d’une ville un peu plus au nord.
L’architecture de Tampere est complètement dans l’ambiance industrielle de l’Angleterre du Nord (d’où le surnom de Manchester du Nord, « Manse » pour les finlandais). Si cette ville n’est pas la plus belle du monde, ses constructions en briques rouges, les deux lacs qui la bordent, le centre-ville pavé et la forêt à quinze minutes en font un endroit avec une qualité de vie excellente et une atmosphère accueillante et chaleureuse.  Je suis arrivée ici en plein été, sous la chaleur finlandaise (18°C, si si je vous jure) et cela m’a beaucoup plu alors j’attends la neige avec impatience.
J’habite à deux pas du lac Näsijärvi (ne vous inquiétez pas, ce n’est pas si atroce à prononcer que ça en a l’air), c’est hyper agréable d’aller s’y promener pour respirer un coup d’air frais, pour faire un tour dans les bois ou faire des feux de camp. Sur la carte, je t’ai mis des petits points pour les différents endroits où je suis allée, pour visiter, me promener, boire un verre, étudier (oui oui ça arrive des fois) mais je reparlerai bientôt de tout cela.
Bref, Tampere est une ville où il fait bon de vivre, on est à côté de magnifiques lacs, il y a très peu de circulation, les gens sont accueillants (et beaucoup moins « fermés » que dans le sud de la Finlande, c’est le nooooord en même temps, il faut se serrer les coudes), l’ambiance brique rouge, les cheminées, la marque de l’époque industrielle créent une atmosphère chaleureuse. On se sent très vite à la maison (même si le fromage et faire la bise commencent à me manquer sérieusement, et ma famille et mes amis bien sûr!).
Je vous laisse sur une petite galerie de photos, ce ne sont pas toujours les plus canons de l’univers (Google s’en chargera très bien) mais elles sont été prises avec le cœur (ça ne marche pas qu’avec la cuisine ça?). Au passage, mon pote japonais a fait une vidéo sur sa vie ici à Tampere que j’ai partagée sur mon facebook (clique ici) parce qu’elle est vraiment sympa donc tu peux aller regarder si ça te dit.

A venir, des articles sur la gastronomie, les finlandais en général, les musées que j’ai visité (on va parler un peu d’histoire pour ceux que ça intéresse) et voyages (je vais beaucoup partir en octobre!). Va faire un tour sur La Diascpora, mes copains ont publié leurs premiers articles, alors va te perdre à Grenade, à Prague à Bogotá… A très vite!

Léna

Retrouvez Léna sur son blog A Day is Dark and Full of Blondies

Article original : Cliquer Ici

Laisser un commentaire