Manon (Prague) – Au pays de la bière, pour quelques sous un verre on te servira

Retrouvez Manon sur son blog Praha – Le jour comme la nuit tu vivras
De 27 à 80 couronnes, brune et opaque ou bien blonde et translucide, ici on la boit sans sirop car ce serait y faire offense. A Prague la bière est PARTOUT.

Arrivée dans la capitale tchèque j’ai très vite compris que la bière n’avait ni d’heure (parfois dès 9h30), ni de profil. Pourquoi ? Et bien peut-être du fait qu’une pinte vous coûtera nettement moins chère qu’une (petite) bouteille d’eau !

Deux enseignes de bière se démarquent : la Pilsner Urquell et la Budweiser Budvar. On note leur forte implantation par la présence des logos sur la devanture des commerces/bars/restaurants à chaque coin de rue.

A parler de bière pourquoi ne pas plus entrer dans les détails car il se trouve que j’ai eu l’occasion de visiter l’usine Pilsner Urquell ce week-end. Implantée à Pilsen, petite ville au sud-ouest de Prague, la brasserie est gigantesque. « Mais n’est de crainte jeune touriste, le bus Pilsner t’épargnera de marcher… » La bière est en réalité composée de malte une céréale issue de l’orge, de houblon et surtout d’eau. Les opérations de maltage et d’houblonnage s’effectuent à forte température tandis que la phase de décantation qui suit n’excède pas les 5°C. Nous avons donc été en sous-terrain pour boire un verre fraîchement brassé par le soin des employés Pilsner.

 

 

 

 

 

Toutefois, le sous-terrain n’est pas propre à l’entreprise Pilsner car c’est en réalité tout le pays qui fonctionne de cette manière. Les bars, les boîtes, les salles de restaurant et même les supermarchés sont underground ici. Alors petit conseil aux voyageurs, ne faite pas demi-tour en voyant une longue file d’attente rue Národní kavárna, c’est très certainement le « Dog’s bar » qui est à la clef (Vzorkovna sur TripAdvisor). Derrière cet accueil sinistre et un escalier aux marches lugubres se cache un bar aux salles multiples où perchés sur un lit superposé tu verras le bocal (ou j’ai bien dit bocal) de bière de ton camarade se vider au gré d’une partie de baby-foot endiablée. « A 35 couronnes soit près d’un euro trente la pinte, je te laisse jeune touriste le plaisir de découvrir d’où ce bar tient son nom… »

Enfin, pour ceux qui, comme moi, n’affectionnent pas particulièrement cette boisson amère, il est à préciser que le cidre est un substitut parfait ! Mais bon, si amateur de bière tu te rends dans la capitale tchèque pour goûter au divin breuvage, il ne te reste que la formule « Dam si jedno pivo prosim » à mémoriser et ton vœux sera exaucé !

***

 

Retrouvez Manon sur son blog Praha – Le jour comme la nuit tu vivras

Article original : Cliquer Ici

Laisser un commentaire