Manon (Prague) – Débarquement en terres tchèques : Hostivar 2.0

Retrouvez Manon sur son blog Prague

Article original : http://ift.tt/2yGpDwk

Non je ne vis pas sous le climat tropical de l’Amérique du Sud et n’ai jamais vu les moussons asiatiques mais je suis bien en Europe de l’Est, dans la ville que les étudiants ont très vite rebaptisé la capitale de la « cheap beer » ou plus simplement Prague. On l’appelle en tchèque Praha, Praze, Prahe selon les déclinaisons et l’endroit où vous vous trouvez.



A parler de déclinaison, il faut donc en dire un mot sur le tchèque. Partant de zéro en terme de langue slave, j’ai vécu mes deux mois de vacances en France dans l’idylle que les Pragois parleraient tous un anglais basique et sauraient répondre à nos questions. Allez faire vos courses dans Prague 3 et vous verrez mes rêves s’effondrer…
Trois semaines de cours intensifs de langue plus tard, le regard des Pragois s’est métamorphosé. Adieu le bref coup d’œil, le « no english, next » voir le claquement de porte lorsque vous vous trompez de bureau (coucou le poste de police dans Prague 3 qui a fermé). On lit de l’amusement, voir de la fierté et parfois même des encouragements : enfin un étranger qui tente de s’intégrer !
Finalement, ce ne sont peut-être pas tant ces incroyables paysages urbains,(classant la ville au patrimoine mondiale de l’UNESCO), qui alimentent le cœur de Prague, mais plutôt ses habitants, qui au son de leur langue maternelle vous accorderont de leur temps afin de vous guider dans les ruelles d’une capitale où visiblement l’ennui n’existe pas.
En bref, cet article pour introduire mon début de mobilité et pour insister sur l’importance de baragouiner quelques mots de tchèque lorsqu’on prévoit de s’installer un an à Prague.

Ci-joint quelques photos d’Hostivar la résidence universitaire, plus communément appelée « dorms » où se déroulent les cours de tchèque. Rien à voir avec les dorms américains, car même si au partage de chambre tu ne peux échapper, le style post-soviétique tu sauras apprécier.

Laisser un commentaire